Reportages

Un prix plutôt discret…

Mathilde Addy-Laird & Magalie Morin

C’est vendredi dernier, le 5 avril 2002, qu’un événement très spécial a eu lieu au café étudiant le Philanthrope. Les habitués de cet endroit envoûtant ont pu assister à la première remise du prix le Gilles d’Or.

cliquez sur l'image pour la voir agrandieÀ 11:30 précises, montaient sur une petite scène improvisée deux personnages proprement habillés. Un large sourire au visage, les deux individus ont été accueillis par des musiciens, Jérôme-Melville Giguère au piano et Mathieu Cousineau à la guitare, ainsi que Sébastien Laurin-Lamothe en guise de présentateur. Malgré un manque de préparation très évident, les animateurs, Vincent Ranger et Mathilde Addy-Laird, ont réussi à attirer le regard des quelques 30 élèves réunis ce midi-là. Ils ont expliqué brièvement ce qu’était le Gilles d’Or (c’est-à-dire un prix pour la personnalité des deux semaines, dans le cadre du journal étudiant underground Le Barallèle) et ils ont fait appel à leur « pitoune » ; Valéria Petit est montée sur scène avec le trophée bien caché, affichant aussi un sourire foudroyant.

cliquez sur l'image pour la voir agrandieC’est alors, que le chroniqueur fort doué du Barallèle, Jérôme-Melville Giguère, s’est empressé de rejoindre notre groupe de joyeux lurons afin de dévoiler le nom du ou de la gagnante… Le public a retenu sa respiration (tout en restant suspendu aux lèvres de l’interlocuteur vénéré) et, dans un ultime geste énergique, Maître Giguère nous annonça de son sourire le plus radieux que l’honorable Madame Chantal Galarneau était la récipiendaire du fantasmagorique Gilles d’Or.

Habituellement, le Gilles d’Or fait hommage au courage et à une bravoure remarquables mais, cette fois-ci, la gagnante se vit décerner son prix en gloire à sa discrétion exemplaire…

cliquez sur l'image pour la voir agrandie

La foule en délire se mua en un tonnerre d’applaudissements puis… se dispersa peu à peu dans les sombres recoins du philanthrope pour vaquer à ses occupations habituelles.

cliquez sur l'image pour la voir agrandie

Présentement, le pauvre petit Gilles d’Or attend toujours, sur sa tablette philanthropique, que sa lauréate vienne le réclamer…

cliquez sur l'image pour la voir agrandie

Une question hante toujours nos pensées… qui recevra le prochain Gilles d’Or et pourquoi? C’est ce que vous saurez bientôt, sur le site du Barallèle. (http://barallele.yoll.net)

M.A.L. & M.M.
cliquez sur l'image pour la voir agrandie